vendredi 6 mars 2009

hésitations et uchronie



J'ai acheté cet été le livre de règle de Secret of the third Reich...
Si le background est très attrayant et bien fouttu, on ne peut, à mon humble avis, pas en dire autant des règles. Elles demanderaient à être testées concrètement me direz-vous. Sans doute, mais elles ne m'ont pas franchement emballé.

En gros, tout le monde touche à 4+ sur un D6 et on applique bonus (on devrait dire "boni") et malus (on devrait dire "mali").
La puissance des armes et des armures est rangée par catégories, respectivement :
- Light infantery
-Heavy infantery
-Very Light AT
-Light AT
- Medium AT
-Heavy AT
-Very Heavy AT
-Super Heavy AT

- Unarmored Mn
-Unarmored vehicules/Light personnal Armor
-Very Light armor vehicules/ Heavy personnal armor
etc. etc.

Lorsqu'on touche une figurine, on croise la catégorie d'arme et celle d'armure et on obtient le score a obtenir pour tuer ou pour mettre au sol. A titre d'exemple, un GI' avec une armure légère touché par une arme d'infanterie légère (du pistolet au fusil d'assaut) meurt sur un 5+ et se trouve au sol sur un 3+.
Ce système correspond peu ou prou à celui proposé depuis des décennies par Warhammer : CC /vs/ E .

Au niveau du système d'activation c'est un peu le bordel : les unités sont activées alternativement durant la phase d'action qui s'intégre dans une structure de tours plus vaste :
1. Phase d'initiative
2. Phase de maintenance
3. Phase de commandement (les officiers et les leaders attribuent des ordres à leur(s) unité(s)
4. Phase d'action( actions de tir, de mouvement...)
5. Phase de combat rapproché.

Les personnages, les troupes spéciales ne disposent pas de caractéristiques propres mais de compétences/règles spéciales.

Le point positif est un appendice qui permet de créer ses marcheurs de combat et d'utiliser tous les véhicules présents durant la seconde guerre mondiale.

Je pourrais tester ces règles mais je n'en ai pas franchement envie. C'est la raison pour laquelle je m'interroge sur un moteur de jeu adéquat. Pour l'instant j'hésite entre :
  • Le système Warengine
  • Chain Reaction
  • une adaptation du système d'AT-43
Chacun d'entre eux dispose de ses avantages et de ses inconvénients. Dans l'absolu, j'aimerais un système susceptible de transcrire de manière réaliste la violence des combats (tirs suppressifs, tirs d'opportunité, clouage au sol), où les ordres donnés soient présents, où l'on puisse créer ses véhicules, où le calcul de valeur des troupes soit fiable...
Si vous avez quelques suggestions, n'hésitez surtout pas : je suis preneur.

Je suis en train d'achever la peinture de mes zombies allemands. Je pense commander quelques américains (troupes, officiers et light mech) cette semaine à Dreamfactor, histoire de pouvoir faire jouer quelqu'un.



Au sujet de Dreamfactor, je me permets de reproduire ici une photo que Thierry, le manager de ladite société, a posté sur le forum de Toutatis. Une superbe conversion d'un Defender Snake (AT 43) : plus ou moins ce que devrait proposer l'arlésienne de Paolo Parente : son jeu Dust...

Ca a autrement plus de gueule que les marcheurs allemands et américains que propose Westwind productions . Thierry m'a dit avoir utilisé un armement historique à partir de blisters de Bolt Actions. Je ne me souviens plus exactement du détail... C'est clairement le parti pour lequel je vais opter.

3 commentaires:

TiYo a dit…

Effectivement bien sympa le walker !

The Raskal a dit…

J'ai pu tester la règle et j'apprécie sa simplicité qui permet de se focaliser sur les aspects uchroniques du jeu

adraste a dit…

Tu as testé la règle et l'a appréciée Raskal ? Ah ! Je vais sans doute alors revoir mon jugement. Dirais-tu qu'une autre (parmi celle que je proposais ou pas) conviendrait finalement moins bien à l'univers développé ?