mardi 11 février 2014

OGRE MINIATURES ???


J'ai pour projet de progressivement remplacer une partie de pions d'OGRE par des figurines dignes de ce nom. 
Pourtant annoncées en réédition sur Warehouse 23, les figurines officielles sont toujours épuisées. Ainsi, je me suis tourné vers des proxies d'autres gammes/marques. 

Dans un premier temps, pour l'infanterie et pour deux types de blindés (Super heavy tanks et ?), je compte me servir de mes vieilles figurines de Space marine 6mm (ancètres d'Epic). 

J'ai commencé à socler et à peindre quelques squads. J'ai choisi de socler les figurines par une, deux ou trois pour les faire correspondre aux trois types de pions disponibles, respectivement : 1/1, 2/1, 3/1
J'utilise des pièces de 1 centime d'euro pour une figurine unique et des pièces de 2 centimes pour deux ou trois figurines. 


Pour l'ensemble des troupes blindées, je pense que je vais m'orienter vers la marque Brigade models où j'ai repéré quelques références qui me plaisent bien. J'aime bien aussi celles proposées par Ground Zero Games pour Dirtside. Peut-être vais-je (devoir) mixer les deux.
Si vous avez d'autres  suggestions, je suis preneur !

Pour ce qui est des figurines d'OGRE.... je suis pour l'instant bien obligé d'utiliser les modèles 3D en carton de la version Game's Designer.... en attendant qu'ils soient peut-être réédités...

lundi 10 février 2014

OGRE : THE FOUR HOWITZER DEFENSE


Suite à ma première partie en solo du scénario Mark Attack, j'ai voulu reconduire l'expérience en variant la défense : j'ai opté pour utiliser une stratégie -qui semble un classique- proposée par Chester Hendrix sur le site officiel : The Foor Howitzer Defense
Comme son nom l'indique, cette stratégie consiste à placer quatre Howitzer dans la partie nord de la carte, près du poste de commandement que l'OGRE doit détruire. 



Ces canons doivent être placés dans les hexagones 1506, 1007, 705 et 903 (attention les coordonnées de la carte ont apparemment été légèrement modifiées dans la version Designer). Ces positions leur octroient le fait de pouvoir croiser leur feu et de se soutenir mutuellement. Avec une portée de 8 hexagones, ils couvrent plus de la moitié du terrain, comme le montre ce diagramme trouvé sur ce blog


Le scénario prévoyant 12 points d'unités blindées et les Howitzer comptant double, il me restait 4 points à dépenser, en plus des 20 points de force d'infanterie.

Dans ma première partie, j'ai choisi deux tanks SuperHeavy (=SHT), qui comptent double eux-aussi. 


La partie a été pliée en 6 tours. Les deux SHT avaient pour objectif de détruire au moins la batterie principale de l'OGRE et si possible au moins une batterie secondaire. Ils ont réussi le premier mais se sont fait détruire dès le second tour, en compagnie de l'infanterie qui les bordait d'ailleurs... Une fois premier barrage passé, l'OGRE a fonce droit devant dans les lignes. Les Howtizers n'ont pas suffisamment causé de dégâts aux batteries d'armement secondaires de l'OGRE qui s'en ai servi, en louvoyant le moins possible, pour en détruire deux et arriver, sans la moindre peine, à écraser le poste de commandement. 

Pour ma seconde partie, j'ai sélectionné avec les 4 points restant, 2 Heavy tanks et 2 Missile tanks. J'ai concentré l'intégralité des troupes dans le segment nord de la carte, autour des Howtizers. 


Cela s'est globalement passé un peu mieux. Ces derniers ont fait leur boulot appuyés par les tanks. Toutefois, les deux missiles que l'OGRE transporte (Attaque 6/ Portée 5) condamnent presque à coup sûr deux unités blindées avant même qu'elle n'ait eu le temps d'agir.... 
L'ensemble des tirs a détruit : 
- la batterie principale de l'OGRE
- les 4 batteries secondaires
- 15 points de blindage 

Un bilan bien mitigé donc. 
Je ne désespère pas et m'y réemploierai : je l'aurai un jour, je l'aurai. 





samedi 8 février 2014

PUERTO RICO DELUXE : LA QUÊTE D'UN PRECIEUX



Il est un jeu dont je n'ai parlé sur ce blog. Pourtant, paradoxalement, c'est sans conteste le jeu auquel je joue le plus souvent et le plus régulièrement : PUERTO RICO
Je ne compte plus les parties que j'ai faites depuis que je l'ai : plus d'une centaine en tout cas. 
PUERTO RICO constitue pour moi, LE JEU qui occupe la première place de ma ludothèque depuis 10 ans, date de sa création. J'ai bien pu tester quelques uns de ses concurrents les plus sérieux (Caylus, Agricola...) mais il demeure inégalable sur bien des points dont sa puissance et sa profondeur tactique : il tourne comme une horloge suisse, aux mécanismes parfaitement huilés. Un vrai bijou ludique dont je pense ne jamais pouvoir me lasser. 

Cet été, pour fêter les dix ans du jeu, est sortie une version DELUXE en tirage limité. Je me suis immédiatement dit qu'il était impératif  de posséder cette version dans la mesure où le jeu, à l'instar des grands classiques, se renouvelle sans cesse. 
Je pouvais l'avoir pour 55 euros sur Ludikbazar, au moyen de la remise offerte par mon profil. Je l'avais vu aussi chez deux revendeurs de ma ville à 75 euros. 
Allez savoir pourquoi, je ne me suis pas précipité. J'ai laissé courir l'affaire en l'oubliant presque... Il y a trois semaines environ, je me suis brutalement réveillé en constatant que le jeu était totalement épuisé. 
Ce n'était tout bonnement pas possible ! Passer à côté de cette version !?
Prévenant un ami avec qui je joue très souvent, nous sommes mis en quête du Précieux sur la toile. Nous avons écumé pendant plusieurs jours les sites marchands (Ebay, Price minister, Le bon coin...) et les sites des revendeurs.... Invariablement, on pouvait lire ou entendre les mêmes termes : "indisponible", "en rupture", "épuisé", etc. 
Nous avions bien trouvé deux versions en langues étrangères : une version anglaise vendue 199$ sur Ebay, une autre à 345 $ et une version italienne à 86 euros.
Nous étions presque résignés jusqu'à ce que mon ami trouve, sur la page de présentation d'un Café ludique à Paris (Le Café Mésia), perdu au milieu d'un long listing de jeu, l'objet de la quête ! La boutique n'effectuait pas de vente en ligne. J'ai donc passé commande au téléphone, puis l'ai confirmée par mail et ai envoyé mon chèque. 
J'ai reçu le précieux, hier, dans la journée. Le soir, c'est religieusement que nous avons procédé à l'ouverture de cette boite assez lourde (2,5 kg) par rapport à la version originale (mais quand on a pris en main la boite d'OGRE, c'est bien léger). 
Nous avons fait une partie sur le champ en jouant avec la première extension (nouveaux bâtiments). 



Que dire de cette version deluxe ? 


1. Les points positifs :

- la présence des deux extensions : "Les nouveaux bâtiments" et "Les nobles". Celles-ci n'avaient jamais été traduites et proposées en français. Il fallait se les bricoler à partir de fichiers PDF. Ces extensions renouvellent complètement le jeu qui, comme je le disais plus haut, était déjà très riche en possibilités. Le placement des bâtiments relève à présent d'une sorte de draft qui peut devenir l'origine d'une stratégie globale : focalisation sur une ressource, construction, diversification, etc. 

- le matériel et les illustrations sont superbes. Nous avons vraiment apprécié la présence des doublons en métal qui tintent et sonnent agréablement à l'oreille. Rien à voir avec les doublons en carton


2. Les points négatifs
- Excepté quelques pauvres sachets zip, absolument RIEN n'a été prévu pour le rangement ! Un comble pour une édition dite "de luxe"... Même la boîte de la version originale contenait des compartiments de rangement. Là, RIEN ! Tout est en vrac. Et quand on réalise que le set up devient encore plus long du fait que l'on doive procéder à des choix de bâtiments en préambule, eh bien, c'est du grand n'importe quoi ! C'est même complètement déconné ! Il va falloir que je trouve une solution de rangement un peu rationnelle. Il est hors de question, avant chaque partie, de devoir vider tous les sachets, trier les pions, les placer, puis ranger ceux qui ne vont pas servir. 

(un bordel inadmissible !) 

- La traduction des règles proposée s'avère, dans les faits, très approximative. On relève des incohérences et des confusions entre des termes clés. J'imagine la confusion qu'elles pourraient engendrer chez un joueur qui découvre le jeu.

- Le coût type  des bâtiments sur le plateau principal n'est pas précisé alors qu'à présent il devient obligatoire pour le placement ! On peut noter que ces coûts étaient mentionnés dans l'édition originale ! Du grand n'importe quoi encore !


Bref, je suis dans l'ensemble très heureux de posséder cette version (surtout pour les extensions). Cependant, je suis un peu déçu de tous ces manques qui ne sont pas dignes d'une édition de luxe digne de ce nom. J'aurais vraiment râlé de la payer plus que son prix originel.


jeudi 6 février 2014

OGRE : PREMIERE PARTIE, PREMIERS EMOIS




Première partie de OGRE en solo aujourd'hui. J'ai pu ainsi m'acclimater aux règles -nombreuses mais simples -. Bien que je pense pouvoir jouer avec deux ou trois amis attirés par le thème, les parties en solitaires devraient être plus nombreuses, eu égard à l'instranportabilité de la boîte. De plus, comme j'ai pu le tester OGRE, selon les scénarios joués, se prête particulièrement bien au jeu en solitaire. 

Pour cette première, j'ai joué, comme conseillé, le scénario d'introduction qui figure dès l'attaque du livret de règle : "MK III attack". 
Il se joue sur la carte originelle d'OGRE, un champ orange-marron ponctué de cratères. 

L'alibi scénaristique est on ne peut plus simple. Un OGRE (un tank cybernétique démesuré) de classe MK III attaque un poste de commandement fortement défendu par la Paneuropean Federation. 

Pour me simplifier la vie, j'ai utilisé l'application OGRE sur mon smartphone. La gestion des dégâts de l'OGRE, des calculs des rapports de force et des jets de dés est un vrai bonheur.


1. Les forces en présence 


1.1 North American Combine 
-OGRE MK III : une version intermédiaire (pour simplifier les classes vont de I à VI)


1.2 Paneuropean Federation
- 20 points de forces d'infanterie
- 12 points d'unités blindés
Pour cette première partie, j'ai suivi à la lettre la composition proposée par le scénario d'introduction. Cela donne : 

- 4 x GEV (Ground Effect Vehicule ... des aéroglisseurs blindés et armés, qui se déplacent très vite)
- 3 x MISSILE TANK 
- 3 x HEAVY TANK
- 1 x HOWITZER  ( une batterie mobile de gros calibre) 

- 6 x INFANTERY (3/1)
- 1x INFANTERY (2/1)

2. Placement 

Là encore pour des raisons pratiques, j'ai suivi la suggestion de positionnement défensif proposée par le livret de règles.

3. La partie 



TOUR 1 

(a) : L'OGRE pénètre sur le champ de bataille par le milieu de la carte en avançant de son maximum : 3 hexagones.
(b) : les 3  HEAVY TANKS, les 2  MISSILE TANKS et l'INFANTERIE 2/1, tous en premier front, le plus au sud font mouvement vers l'OGRE. Le reste du bataillon demeure en position, à l'arrière. 


TOUR 2 
(a) L'OGRE poursuit son mouvement à pleine vitesse (3) et fait feu avec ses deux (seuls...) missiles externes, qui disposent d'une longue portée de 5 hexagones. Il fait mouche et détruit deux   HEAVY TANKS !!!

(b) : Les 2 MISSILES TANKS (=MT) , l'INFANTERIE (=INF) et le HEAVY TANK (=HT)  restant continuent leur progression vers l'OGRE. Le HT concentre ses tirs sur la Batterie principale de l'OGRE (Main Battery) [rapport de force 1-1], obtient un 5 et... la détruit. 
Les 2 MT visent la batterie secondaire et touchent de concert (en obtenant 5 et 6) : celle-ci est donc à moitié détruite (plus que 2 tirs possibles au lieu de 4 initialement). Un début d'engagement tonitruant.

TOUR 3
(a) : L'OGRE foncent encore devant lui (3 hex) et tire avec sa batterie secondaire sur le premier MT qu'il incapacite (disabled) et sur le second  HT, qu'il fait voler en éclat. 

(b) Le HT restant, accompagné de l'INF 2/1 se retournent et partent en chasse du MK III. Pendant ce temps, la deuxième ligne de défense enclenche son mouvement et fait route vers l'OGRE. 
Cette deuxième ligne de défense est composée de 4 GEV, 1 MT et 2 INF (3/1).
Le HT, à l'arrière, tente d'endommager un peu plus la batterie secondaire de l'OGRE mais sans succès/

TOUR 4 
(a) : L'OGRE, comme à son habitude, trace tout droit, au milieu des blindés et de l'infanterie ennemie. Il tire un salve (batterie secondaire) sur un MT qui se fait désintégrer; une seconde sur un GEV qui en réchappe, puis fait feu avec l'ensemble de son système d'armes antipersonnels (8) pour déchiqueter l'INF qui était la plus proche de lui. 

(b) : ce qui reste du premier rideau défensif appuyé par le second rideau, tente d'encercler le tank cybernétique. Au loin, le HOWITZER (HWZ) se met en branle afin de se mettre à portée de tir. 


Le HT fait feu et détruit une troisième batterie secondaire : l'OGRE n'a donc plus qu'une arme à distance disponible ! 
Les autres unités, sans doute prises de court devant la violence de l'avancée adverse, "oublient" de concentrer tous leurs tirs en les cumulant et tirent indépendamment sur la batterie secondaire restante... pour un effet nul.  
TOUR 5 
(a) : L'OGRE avance  encore de trois hexagones. Il tente de répliquer au tir du HT qui l'a endommagé mais sans y parvenir. 

(b) : la manoeuvre d'encerclement se poursuit : 



les 4 GEV et l'INF se coordonnent cette fois et cumulent leur puissance de feu sur la dernière batterie secondaire du MK III qui se fait littéralement pulvériser (rapport 4-1/ 6 au résultat du dé). 
L'OGRE ne peut plus tirer contre des unités blindées....

les autres unités (le HT, le MT et plus loin le HWZ) font feu sur le blindage de l'OGRE. Seuls les deux premiers touchent, lui arrachant 7 points (sur 45 !!)


TOUR 6 
(a) : L'OGRE continue sa progression linéaire et vient percuter de plein fouet le HWZ. Il ne le détruit pas mais le neutralise (disabled). 


(b) : Toutes les unités à portée font feu sur le blindage de l'OGRE. Sur la totalité, seuls l'endommagent un GEV, une INF (3/1) et un MT.... pour un total de 8 points. Le monstre n'a plus que 2 de mouvement à présent.


TOUR 7 
(a) : L'OGRE ne fait rien d'autre qu'avancer. Les unités d'infanterie qu'il peut encore cibler ne sont plus à portée.

(b) : l'intégralité des forces l'encerclent pour tenter de retarder ce qui semble être inexorable. Les tirs manquent de puissance. Seule une INF (3/1) perce le blindage (+ 3 points).



TOUR 8 
(a) : L'OGRE fonce sur l'INF qui se trouve sur son chemin (et la réduit de 1) et tire avec ses AP sur une unité d'INF qui demeure à portée.... elle se fait vaporiser.

(b) : Il reste 26 points de blindage à l'OGRE. Un rapide calcul établit que la force totale des unités s'élève à 30. Cela signifie que presque tous devront toucher avec un rapport de force 1-1 (soit un 5 + sur le dé....). Autant dire que les chances de parvenir à le détruire sont plus que minces. L'OGRE est noyé sous un déluge de feu et d'explosions... la fumée se dissipe... et il est encore là... à peine plus endommagé (+7 points.... on est loin du compte).

TOUR 9
(a) : L'OGRE percute le poste de commandement et l'éventre.

(b) : une seconde pluie de feu s'abat sur le MK III (+10 points).

TOUR 10 et 11 
L'OGRE fait demi-tour et tente de s'enfuir par le côté sud. Il sera finalement détruit au TOUR 11...

Victoire marginale de l'OGRE.

4. Debriefing 

 la Paneuropean Federation a pris le parti de systématiquement viser les appareils d'armement de l'OGRE au détriment de son blindage (avec pas mal de réussite) ce qui a eu pour effet de rapidement réduire sa puissance de feu pour enfin la neutraliser complètement (tour5). La contre partie évidente a été que l'OGRE s'est mu jusqu'au TOUR 7 à pleine vitesse. 
- De plus, la Paneuropean Federation  aurait peut-être dû être moins attentiste au début et envoyer non pas la première ligne défensive mais les deux premières de façon à concentrer (et cumuler) un maximum de tir. 

- l'OGRE, quant à lui, a exécuté un programme de fonctionnement assez basique mais somme toute efficace : prendre l'axe central et avancer quoi qu'il soit. 

Il me tarde déjà de refaire ce scénario en variant quelques paramètres notamment les forces des défenseurs. Je vais tester d'autres unités dont le SUPER HEAVY TANK. 

Je suis emballé par la richesse et le fun de ce jeu (de quatre ans mon cadet). Les positionnements à opérer, les choix en général sont fins et très tactique. Bref, je suis amoureux. 




jeudi 30 janvier 2014

L'arrivée d'un MONSTRE !




Ce matin il pleuvait, le facteur a sonné et semblait essoufflé en m'indiquant qu'il avait un colis pour moi. Je descends et le vois extraire un énorme carton estampillé Steve Jackson Games... Mon monstre est arrivé : OGRE. 

J'ai bien pu lire ici ou là et notamment sur le blog de Raskal, que la boîte était énorme (61x51x15 cm) et très lourde (près de 14 kg)... mais il faut la voir et l'avoir entre les mains pour pleinement réaliser. Un problème de taille (sans jeu de mots) va vite se poser : le rangement. Je me demande où je vais bien pouvoir la caser. 

Pour réaliser la monstruosité du truc, voici la différence avec la boîte de Zombicide qui commence à n'être pas petite. 

J'avais pu lire aussi que le dépunchage et l'assemblage des kilos de cartons prenait des heures. C'est vrai !
J'ai passé trois heures environ à ranger les différents pions du jeu et je ne me suis pas attaqué au montage des décors et des ogres en 3D. 

J'ai vraiment hâte de tester le monstre.

A noter l'existence d'une application pour smartphone (et Ipad), qui permet de gérer les dégâts infligés aux Ogres : très pratique.





jeudi 16 janvier 2014

DOGS OF WAR ONLINE : PHOENIX NUMERIQUE


En regardant les nouveautés à paraître sur STEAM, je suis tombé sur cette annonce. Ce jeu gratuit est à paraître, en janvier 2014 : tout prochainement donc (normalement...). Il semble que les concepteurs se soient fidèlement appuyés sur ce que proposait l'extension de Confrontation 3. 


Voici ce qu'on peut lire sur STEAM :

Dans Dogs of War, gérez votre propre compagnie de mercenaires, et affrontez les guildes ennemies dans des combats tactiques et sans merci !

Le monde d’Aarklash est en guerre, en proie aux conflits incessants entre les forces de la Lumière, des Ténèbres et du Destin. Dans chacune de ces alliances, des compagnies franches se forment et sillonnent le continent en quête de gloire. Vétérans au lourd passé, bandits avides de richesses et autres individus peu recommandables se rassemblent malgré leurs divergences de caractères. Mais la compétition est rude entre mercenaires et tout le monde veut sa part du butin, quel que soit l'employeur. Il faudra donc exploiter les capacités de chacun pour atteindre la postérité.

Dogs of War est un jeu de stratégie en ligne inspiré d’une extension du jeu de figurines Confrontation. Le joueur y dispose de Points d’Armée à dépenser pour composer un groupe de mercenaires hiérarchisé, avec les unités de son choix. Il peut ensuite les envoyer en mission ou affronter les autres joueurs et leurs compagnies dans des combats d’arène tactiques, au tour-par-tour. Chaque évènement permet aux maîtres de guilde de remporter des points de ressources pour faire évoluer ses unités, mais amène aussi son lot de blessures, parfois graves, voir… mortelles !
KEY FEATURES : 
  • Formez votre propre compagnie de mercenaires parmi 3 factions jouables : La Lumière, les Ténèbres, et le Destin. 
  • Chaque unité possède ses propres caractéristiques et compétences évolutives, pour vous permettre d’affiner vos stratégies au fil des batailles. 
  • Affrontez vos adversaires via divers modes de jeu allant du classique « Team Deathmatch » au mode « Kill the commander ». 
  • Profitez d’un jeu gratuit basé sur le modèle du Free-To-Play avec plus de 24 unités personnalisables à se procurer, et des ajouts de nouveaux personnages réguliers. 
  • Utilisez un large panel d'ordres tactiques à bon escient pour écraser votre adversaire 
  • Envoyez vos guerriers en mission et faites Fortune, à travers un système de quêtes original !






A voir !



samedi 11 janvier 2014

EN VENTE CHEZ ADRASTE (1)


En ce moment, je fais du tri et puis j'ai une wish list qui grossit....
Ainsi, j'ai mis en vente aujourd'hui sur Ebay :

1. L'extension pour Cry Havoc, La cité médiévale fortifiée 




2. Le jeu Siège de la série Cry Havoc




3. L'extension "Nemesis" pour Hybrid 


vendredi 10 janvier 2014

Middle Earth CCG : "Histoire d'un aller et retour"



Suite à une demande, dont je viens de m'apercevoir fort tardivement, voici le scan du scénario en solitaire pour Middle Earth CCG : There and back again. C'est un peu d'actualité... sauf qu'on ne verra pas, heureusement pour nous, une Tauriel , un Yazneg ou un Braga...





Je pense mettre en vente (/il faudrait que je mette en vente) des lots de cartes -neuves pour la plupart de ce formidable jeu. Est-ce que ça tente(rait) quelqu'un ?